Le SelLes marais salants de Guérande

Une récolte 2018 en demi-teinte

Fleur de sel IGP récoltée à la main par les paludiers à Guérande

Malgré un été ensoleillé, la récolte du sel de Guérande n’a pas été très bonne cette année. En effet, les paludiers n’ont pu collecter en moyenne que la moitié de leur récolte habituelle. Cette baisse de production s’explique par les nombreux orages qui ont régulièrement apportés  trois à quatre millimètres d’eau douces dans les salines entre juin et juillet.

La saison s’annonçait pourtant bien avec des premières prises qui furent pourtant précoces, dès la fin du mois de Mai. Cependant la saison n’a réellement commencé que vers la mi-juillet.

Les orages localisés ont provoqué de fortes disparités sur les différents secteurs du marais. Une fois n’est pas coutume, le bassin du Mès fût relativement épargné par les pluies par rapport au Marais de Guérande.

Heureusement l’arrière saison fût productive avec de très belles journées et un vent de secteur Nord Est qui est généralement synonyme d’anticyclone et qui apporte un air sec propice à l’évaporation et à la formation de fleur de Sel

ceuillette-de-la-fleur-de-sel-de-guerande

Après une saison qui a durée pour certains jusqu’au mois d’Octobre, les producteurs de sel vont désormais pouvoir commencer les travaux d’automne, avec la remise en état des salines.